EXAMENS

IRM

En quelques mots

L’IRM est une technique non irradiante qui permet une analyse de l’ensemble des régions du corps. Utilisant une aimantation importante, tous matériels métalliques est une contre indication (Pace maker, implant cochléaire…). C’est un examen qui dure environ 15min, indolore, qui peut nécessiter une injection de produit de contraste.

Technique

L'IRM est une technique d'imagerie basée sur l'étude des protons d'hydrogène du corps humain soumis à un champ magnétique.

Un puissant aimant est utilisé permettant à la fois d'appliquer un champ magnétique continu et aussi d'émettre des ondes de radio-fréquence (comme le micro-onde) ; le but étant de  faire vibrer les noyaux d'hydrogène qui composent de manière prépondérante les tissus du corps. La vibration est captée par des récepteurs et les données sont analysées par de puissants ordinateurs qui reconstruisent en temps réel des images en coupes du corps, analysées sur des écrans par le radiologue. A une vibration donnée correspond un type de tissu donné, permettant ensuite la constitution d’une image.

Les gros avantages de l'IRM sont l'absence d'irradiation (contrairement à la radiographie ou au scanner), sa forte capacité à détecter l'inflammation (en pathologie ostéo-articulaire par exemple), sa très forte résolution (analyse très fine des détails)…

Néanmoins, la réalisation de radiographies, d’une échographie voire d’un scanner complémentaire est parfois nécessaire ; l’IRM seule ne permettant pas de faire le diagnostic.

L’IRM permet une exploration de l’ensemble des régions du corps ; chacun de ces examens dure entre 10 et 20 minutes :

  • IRM Cérébrale avec ou sans injection de produit de contraste : pour le bilan de vertige, d’accidents vasculaires cérébraux, pour la pathologie tumorale ou inflammatoire…
     
     
  • IRM des sinus ou de la région cervicale avec injection de produit de contraste : dans le bilan de sinusite compliquée, de pathologie tumorale…. 

 

  • IRM Abdominale avec injection : pour le bilan d’une pathologie du foie, des voies biliaires et du pancréas, souvent en complément d’une échographie ou d’un scanner.
     
     
  • IRM pelvienne avec injection : pour l’exploration des ovaires ou de l’utérus, pour le bilan d’endométriose ou de fibromes.
     
     

 

  • L’IRM Mammaire : Celle-ci permet notamment de bien explorer les prothèses mammaires, d'explorer une image ambigüe en mammographie, ou de s'assurer de l'absence de lésion cancéreuse dans le sein controlatéral.
 
 
  • IRM rachidienne en général sans injection : pour le bilan d’une sciatique, de lombalgie, mais aussi pour l’exploration de la moelle épinière…
     
     
  • IRM Ostéo-articulaire avec ou sans injection : pour l’exploration de l’arthrose, de tendinites, de maladie inflammatoire articulaire, de lésion à la suite d’un traumatisme...
     
     
  • IRM des vaisseaux ou Angio-IRM avec injection de produit de contraste (Ci-dessous, angio-IRM cérébrale)

Déroulement de l'examen

À votre arrivée, on vous posera, comme lors de la prise du rendez-vous, plusieurs questions ; le plus important est de signaler que vous n'avez ni pile cardiaque (pacemaker), ni valve cardiaque, ni d'élément contenant du fer près des yeux ou dans la tête.

Pour permettre d’obtenir des images de bonne qualité, on vous indiquera les vêtements que vous devrez enlever. Vous ne garderez aucun bouton, agrafe, barrette de cheveux ou fermeture éclair métallique. Vous laisserez au vestiaire, dans un casier, vos bijoux, montre, clefs, porte-monnaie, cartes à bande magnétique (carte de crédit, de transport..) et votre téléphone portable.

Vous entrerez dans une salle qui sera fermée pendant l'examen. Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans une sorte de tunnel, le plus souvent sur le dos (sauf IRM mammaire) et seul dans la salle d’examen ; nous communiquerons avec vous grâce à un micro. Dans tous les cas, l’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre. Elle vous voit et vous entend, pendant tout l’examen. Si vous voulez nous appeler, vous pourrez utiliser une sonnette que l'on placera dans votre main. Si cela est nécessaire, on peut à tout moment intervenir ou interrompre l'examen.

L’examen dure environ 15 min.

Une injection intra-veineuse d'un produit de contraste peut parfois être nécessaire afin d'améliorer l'analyse.

Cas particulier :

  • L’IRM pelvienne : il pourra être parfois nécessaire d’introduire un gel aqueux (gel d’échographie) dans les cavités naturelles (vagin, rectum) afin d’améliorer l’analyse.
  •  L’IRM Mammaire : La patiente est allongée sur le ventre pendant les 15 minutes de l'examen ; une perfusion permettant l'injection intra veineuse d'un produit de contraste est mise en place.

Précautions

A signaler auprès du médecin ou du manipulateur  et/ou à  réaliser :

  • Risque de grossesse
  • Présence d’un Pace maker, de prothèse auditive (implant cochléaire++)
  • Présence de tout matériel métallique dans le corps (Prothèse articulaire, stents coronaires cardiaques récents, valve cardiaque ++, risque de d’éclats métalliques dans les yeux ++)
  • Réaction allergique lors de précédents examens radiologiques
  • Laisser dans la cabine tout objet métallique (clés, carte bancaire, téléphone portable...) 
  • Signaler une éventuelle claustrophobie (sensation d'oppression dans les endroits fermés) : des anxiolytiques légers pourront être proposés.
  • une immobilité stricte durant l'examen (environ 15min).

haut de page