EXAMENS

SCANNER

En quelques mots

Le scanner utilise les rayons X (irradiant), et permet d’analyser l’ensemble des régions du corps. L’examen dure moins de 5min, est indolore, et peut nécessiter l’injection de produit de contraste iodé, raison pour laquelle il faut s’assurer d’une bonne fonction rénale (dosage sanguin de la créatinine) et de l’absence de réaction allergique aux produits de contraste iodés.

Technique

Comme la radiographie, le scanner utilise les rayons X. 

Le tube à RX et les détecteurs tournent autour du patient, couché sur la table d’examen. 

Les Rayons X sont captés par des détecteurs qui transforment l’information en signal numérique, ensuite analysé par un puissant système informatique. Les scanners de dernière génération, possèdent des systèmes informatiques de plus en plus perfectionnés, qui permettent d'une part une très importante diminution de la dose de rayons X, et d'autre part qui permettent une analyse par le radiologue, dans les trois plans de l’espace des images acquises. 

Le scanner permet d’analyser l’ensemble du corps :

  • SCANNER CEREBRAL : bilan d’accident vasculaire cérébral, de vertiges, de traumatisme crânien…
  • SCANNER CERVICAL et des SINUS pour le bilan de troubles ORL.
  • DENTASCANNER : afin de rechercher une infection dentaire ou avant la mise en place d’implants dentaires.
  • SCANNER PULMONAIRE pour le bilan de pathologie lié au tabac, ou d’une pathologie inflammatoire ou infectieuse.
  • SCANNER ABDOMINAL et PELVIEN pour l’exploration du foie, du pancréas et des voies bilaires, ou l’exploration des voies urinaires (uroscanner), ou l’exploration du tube digestif (coloscanner).
  • SCANNER des veines ou des artères (angioscanner) intracérébraux, de l’aorte, des artères rénales ou des membres inférieurs ; ou afin d’éliminer une embolie pulmonaire.
  • SCANNER ostéo-articulaire (des articulations ou des os)

Le scanner doit parfois être couplé aux données de la radiographie, de l’échographie ou de l’IRM afin d’affirmer un diagnostic. 

Déroulement de l'examen

Le patient est dévêtu, couché sur le dos, immobile, avec réalisation de courtes apnées de quelques secondes.

L'examen pourra être couplé à l'injection d'un produit de contraste iodé, s'éliminant par les reins, raison pour laquelle, il faudra s'assurer de la bonne fonction rénale ; cette injection pourra donner une sensation de chaleur dans tout le corps durant quelques secondes, indolore.

L’examen dure moins de 5 minutes.

Précautions

A signaler auprès du médecin ou du manipulateur :

  • Risque de grossesse
  • Réaction allergique lors de précédents examens radiologiques, aux produits de contraste iodés.
  • Matériel métallique qui pourrait être responsable d’artéfacts (zone de l’image qui ne pourra pas être interprétable par le radiologue) ; ceci n’étant pas une contre-indication.
  • Insuffisance rénale à éliminer par le dosage sanguin de la créatinémie (reflétant la fonction des reins et la capacité à éliminer le produit de contraste) qui devra être mesurée dans certains cas.
  • Diabète, traité par antidiabétiques oraux (pas par l’insuline) ; dans certains cas ces comprimés devront être arrêtés pendant 48h après l’examen, en cas d’injection de produit de contraste.
  • Une hyperthyroïdie non traitée.

haut de page